Pouvoir d’achat : définition et enjeux

Le pouvoir d’achat, c’est tout simplement ce que vous pouvez acheter! Votre pouvoir d’achat dépend donc, comme on le devine, de vos revenus et des prix. Le pouvoir d’achat est une notion abstraite. Si vous gagnez 3000€ par mois, vous pouvez acheter par exemple une demi-voiture d’occasion à 6000€, ou encore 1000 packs d’eau à 3€, ou encore 3 ordinateurs à 1000€… Mais en réalité vous achèterez un mélange de tout ça et de bien d’autres choses!

Pour formaliser la notion de pouvoir d’achat, on peut dire que c’est le revenu (R) divisé par les prix(P) : R / P.

Si le prix de ce que vous achetez augmente, mais que vos revenus stagnent, votre pouvoir d’achat va baisser, c’est arithmétique! Si les prix montent, mais que les revenus montent, tout dépendra de l’ampleur de la hausse de chacun d’eux. Si votre revenu croît de 10%, mais que les prix croissent de 15%, votre pouvoir d’achat diminue. A l’inverse il augmente si les prix n’augmentent que de 5% quand votre revenu croît de 10%.

Le pouvoir d’achat, enjeu politique

Les politiques font du pouvoir d’achat un enjeu crucial de leur débat, chacun se disant être le candidat du pouvoir d’achat… Mais que peuvent-ils vraiment pour le pouvoir d’achat? Peuvent-ils agir sur les revenus? Oui, clairement… en faisant baisser les impôts par exemple, car du coup vous avez plus de revenus disponibles. Mais nous avons vu dans le chapitre 15 qu’il serait très difficile de faire baisser les impôts en France à moins de faire des coupes sombres dans le budget de l’Éducation nationale qui est un immense poste de dépenses.

Ils peuvent aussi agir sur les revenus des plus modestes en augmentant le SMIC, mais attention, cela risquerait alors d’être contre-productif, car générant du chômage, comme nous le verrons au prochain chapitre. Peuvent-ils agir sur les prix?

Ils le peuvent sur certains prix, pas tous. Car nous vivons dans une économie de marché où la plupart des prix sont le résultat de la confrontation de l’offre et la demande. Ils ne peuvent agir que sur les prix qui sont partiellement ou totalement administrés, comme le prix des timbres ou le prix du carburant, deux prix dont il a été déjà abondamment question dans ce livre (chapitre 6 pour le carburant et chapitre 8 pour les timbres).

Or, force est de constater à l’épreuve des faits qu’aucun pouvoir politique ne s’est employé à faire baisser le prix des timbres ou des carburants… Et pourtant, tous ont parlé du pouvoir d’achat! Les politiques ont une capacité d’action limitée sur le pouvoir d’achat, ils n’ont pas la latitude qu’ils prétendent, du fait que nous sommes dans une économie où la loi du marché reste prédominante.

Avec des prix qui s’ajustent en fonction de plusieurs facteurs, dont les revenus de la population. En effet, plus les revenus sont élevés, plus la demande est forte et donc plus les prix sont importants.

Voir aussi : https://www.lesprosdeleco.com/pib-definition/

Extrait du livre de Jean-David Haddad, « L’Economie? Rien de plus simple! ». https://jdheditions.fr/produit/leconomie-rien-de-plus-simple/

Les Pros de l’Eco

Ne passez pas à coté de nos prochaines actualités économiques, inscrivez-vous à notre newsletter

Une réponse dans “Pouvoir d’achat : définition et enjeux

  1. Pingback : Paupérisation définition - Les Pros de l'Éco

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *