Sécurité Sociale : au moins 10 ans de déficit à venir ?

En 2010, le déficit de la Sécurité sociale a atteint 28 milliards d’euros. Depuis, il s’était stabilisé pour revenir presque à l’équilibre en 2018 ( solde à -1,2). Mais cycle économique oblige, 2020 verra un manque historique de minimum 41Mds€ (estimé à possiblement 47Mds€ en juin).

Comment expliquer un tel déficit de la Sécurité sociale ?…

Là encore, les dépenses explosent et les recettes fondent. La crise sanitaire a impliqué une hausse d’au moins 8Mds€ de dépenses (4Mds€ pour Santé publique France avec l’achat de matériel contre le virus, 3Mds€ pour les hôpitaux dont principalement les primes aux soignants et 1Mds pour les arrêts de travail). Les recettes fondent elles aussi, 11Mds€ de manque à gagner sur la TVA et la taxe sur les salaires et 20Mds€ de manque sur les cotisations.

Quelles conséquences ?…

   À partir de 2010, nous avons mis 8 ans pour effacer un déficit de la Sécurité sociale qui représentait 1,4% du PIB (2010). Dans cette logique, nous mettrons au moins 10 à 12 ans pour effacer un déficit d’au moins 1,85% à 2,1% du PIB (estimé en 2020). Le tout dans l’hypothèse que les dépenses publiques pour la sécurité sociale n’explosent pas et qu’il n’y ait pas de nouvelle contraction économique (presque impossible sur 10ans).

   Les manifestations avant le confinement sur le manque de moyens sont la conséquence ultime d’années passées à resserrer un budget de 2010. La tension sur le système de sécurité sociale risque d’atteindre des sommets historiques. La pression de l’opinion publique sur la question sanitaire, ajouté à un revirement économique qui a de très fortes chances de s’aggraver, va probablement précipiter la mise sous tension  du système pour plusieurs années, voire plusieurs décennies, si cette contraction économique s’aggrave ou si la prochaine annule des années de tensions.

Alors que, rappelons-le, la France est championne du monde en matière de pression fiscale, il faut s’attendre à un revirement complet du système social. Comme développé dans mon livre « 2021, Prémices de l’effondrement« , nous approchons très probablement de l‘impasse finale du système social.

Comme jamais avant, les français risquent malheureusement de prendre conscience de la nature réelle de notre système social. Aux tensions budgétaires, suivront très certainement les tensions sociales.

Par Thomas Andrieu.

Auteur de « 2021, Prémices de l’effondrement« 

Ne passez pas à coté de nos prochaines actualités économiques, inscrivez-vous à notre newsletter

Soyez le premier à commenter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *