Risque de crise monétaire : après les marchés et l’économie, la monnaie !

Par Thomas Andrieu, auteur de « 2021, Prémices de l’effondrement »

Vers une crise monétaire?

Mois après mois, nous respectons le scénario parfait. Comme prévu, la Récession est maintenant inévitable. Cette Récession va précipiter le problème des dettes, qui pèseront bien plus lourd dans nos économies. Pour ne pas écrire TROP lourd. Un autre élément à appréhender est le fait que nos économies sont complètement (ou presque) dépendantes du crédit 0 : 93% du PIB de la zone euro est issu de la création monétaire. Automatiquement, si les dettes se contractent, l’économie ne peut que suivre.

Il est donc important de mettre un ATTENTION à ceux qui prévoient un net rebond en 2021 : ce pourrait être l’opposé. Nous faisons face à une situation où les gens n’ont plus confiance en l’avenir. La trésorerie des entreprises s’épuise, les banques ne prêtent plus, les consommateurs n’achètent plus que des produits de première nécessité… Le blocage actuel a paralysé quasi-totalement l’industrie, qui bloque à son tour de nombreux autres secteurs…

Conclusion de ce chaos économique : arrêt de l’investissement, contraction du crédit, chute de la trésorerie…

Et un rebond ne s’opère jamais sans investissement. L’augmentation du poids des dettes, que va précipiter la récession, risque de rendre les banques encore plus réticentes à prêter. Cela s’explique par le fait qu’une dette qui pèse plus lourd (poids des dettes en 2020 : +5% !) fait fondre votre trésorerie, ce qui vous empêche de contracter de nouveaux crédits. En plus de quoi, notre système est déjà très peu solvable. Le développement du crédit a amplifié les phases de croissance, il amplifie aussi les phases de contraction.

Que s’est-il passé en 1919, quand la grippe espagnole (3% de mortalité), a touché la planète ?… Une dépression économique a fait son apparition et s’est maintenue jusqu’en 1921.

Nous avons eu la crise sur les marchés, nous sommes en pleine crise économique. La prochaine étape est la crise monétaire. Ensuite, ce sera très probablement la crise politique. Crise politique qui risque de faire des ravages en Europe. Nous allons en plein vers une crise monétaire si le crédit ne repart pas immédiatement en expansion. Simplement car une économie qui dépend du crédit évolue en fonction des fluctuations de ce même crédit. À cela, il faut ajouter l’explosion de la base monétaire, qui participe à précipiter la valeur de cette même monnaie. Notre modèle montre un très fort risque de crise monétaire qui semble en lien avec le risque de crise des dettes publiques : de l’été 2021 au printemps 2022. 

Ce risque de crise monétaire est en réalité une menace pour des centaines de millions de personnes. L’Europe est le principal continent à surveiller.

Crise sur les marchés > Crise économique > Crise monétaire > Crise politique et sociale.

Pour en savoir plus :

https://www.lesprosdeleco.com/recession-le-probleme-des-dettes-risque-de-tout-precipiter-en-2021/

https://www.lesprosdeleco.com/quelle-sera-lampleur-de-la-recession-sur-2020-en-france/

https://jdheditions.fr/produit/2021-premices-de-leffondrement/

Thomas Andrieu

Ne passez pas à coté de nos prochaines actualités économiques, inscrivez-vous à notre newsletter

Une réponse dans “Risque de crise monétaire : après les marchés et l’économie, la monnaie !

  1. Pingback : TERRIBLE CRISE EN 2021! Par T. Andrieu - Les Pros de l'Éco

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *