Récession : définition et conséquences

Récession: définition

On dit qu’il y a récession lorsque la croissance du PIB est négative pendant au moins deux trimestres consécutifs. A fortiori lorsqu’elle est négative pendant un an. L’année 2009 a été en France une année de récession. La dernière connue à ce jour. La récession est en fait le strict inverse de la croissance. Elle signifie que le PIB baisse au lieu d’augmenter. Tout simplement.

Les graphiques représentant l’évolution du taux de croissance du PIB dans le temps, comme celui qui suit, permettent de mettre en évidence les périodes de ré­cession : ce sont celles où le PIB a un taux de croissance négatif. Et uniquement celles-ci, qui se produisent donc lorsque le taux de croissance du PIB est inférieur à 0. Sur le graphique, il s’agit de la période où la courbe de croissance du PIB passe en dessous de zéro : 2009.

Le reste du temps, le PIB ne baisse pas, il a un taux de croissance de moins en moins élevé. Autrement dit, il croit de moins en moins vite. Ne pas confondre, donc, ralentissement de la croissance et ré­cession. On peut facilement vous manipuler avec ces notions pour vous faire passer un discours politique par exemple. Certes, un ralentissement de croissance peut mener à une récession, mais heureusement cela n’arrive que rarement!

Attention… ne passez pas pour un quelqu’un qui n’a jamais rien compris de l’économie, ni auprès de vos amis, ni dans une copie, ou devant un jury… Ne dites jamais qu’un PIB est négatif. Car un PIB mesure un flux de richesses créées. Il ne peut pas être négatif (voir aussi : https://www.lesprosdeleco.com/pib-definition/).

C’est le taux de croissance du PIB qui est négatif en phase récessive. En 2009 par exemple il a été de -2.9%.

Récession : la définition est donc importante!

Récession : quelles conséquences?

La récession s’accompagne très logiquement d’un sentiment d’inquiétude au niveau de la population : peur de perdre son emploi, de ne plus pouvoir faire face à ses be­soins, ce qui amplifie la récession, car les gens sortent moins, achètent moins, voyagent moins… bref, consomment moins. Et les entreprises investissent moins elles aussi. Par peur de l’avenir. On peut dire en définitive qu’une crise est une récession accompagnée de ce sentiment négatif global qui se met alors à régner dans la conscience collective.

Article extrait du livre de Jean-David Haddad : « L’économie? Rien de plus simple! » https://jdheditions.fr/produit/leconomie-rien-de-plus-simple/

Les Pros de l’Eco.

Ne passez pas à coté de nos prochaines actualités économiques, inscrivez-vous à notre newsletter

Une réponse dans “Récession : définition et conséquences

  1. Pingback : La France en tête de... la récession - Les Pros de l'Éco

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *