Que faire avec Bitcoin ? Les arbres montent-ils jusqu’au ciel ? – Par Thomas.A

Depuis la fin de l’été, j’ai conseillé fortement les cryptomonnaies… Force est de constater que le mouvement est d’une intensité inégalée. Alors que Bitcoin approche des 24 000$, beaucoup d’agents cherchent à savoir s’il est intéressant d’entrer, ou non, sur le marché. Il est avant tout impératif de distinguer les fondamentaux financiers, économiques et psychologiques.

Un rallye comme les autres…

En mars 2020, le stress financier arrive à son plus haut. L’aversion au risque augmente et le Bitcoin touche un plus bas majeur. Au printemps, le stress financier est contrecarré par les injections massives de liquidités. Ce qui permet un rebond de la quasi-totalité des actifs dont Bitcoin. C’est un fait, à chaque fois que le stress financier (la volatilité) touche un haut majeur, la détente qui suit alimente fortement les cryptos.  

À cela, il fait ajouter les deux années qui se sont passées entre le plus haut purement spéculatif de fin 2017, et le début 2020. Sur la même période, l’industrie cryptos a émergé : le nombre total d’utilisateurs cryptos a été multiplié par plus de 3, la capitalisation du BTC a été multiplié par plus de 15, tandis que les entreprises se sont multipliées par centaines. Quand le stress financier s’est détendu à l’été 2020 (suite au Halving également), les agents ont achevé un long bottoming process, en raison de fondamentaux extrêmement puissants. 

L’élément amplificateur à cette tendance naturellement haussière, a été l’annonce des géants comme PayPal, Facebook, JPMorgan, etc… L’institutionnalisation des cryptos pourrait étendre à des centaines de millions de personnes leur utilisation (soit largement au-delà du nombre d’utilisateurs actuels). Nous sommes passés de la tendance haussière, au rallye. Et du rallye, à la spéculation !

Entrer en phase fondamentale haussière est peu risqué, entrer en phase de rallye est plus risqué, entrer en phase de spéculation est très risqué ! C’est la psychologie cyclique du marché : hausse structurelle, hausse fondamentale puis hausse psychologique. 

Acheter, vendre… Ou attendre ?

Les cryptos sont une partie intégrante des marchés financiers. Elles sont un actif financier qu’aucun gestionnaire ne peut ignorer dans le paysage financier. Pour ces mêmes gestionnaires, qui pour beaucoup sont intervenus massivement sur le marché entre septembre et novembre, les cryptos restent classées dans les catégories les plus risquées. Elles font cependant leur arrivée incontestée dans de nombreux portefeuilles à long terme.  

Ainsi, de simples tensions sur les liquidités, la croissance ou l’endettement peuvent mettre un terme à cette vague spéculative encore en pleine formation. Décembre ne devrait pas présenter un risque de correction majeur. Il faudra essentiellement être vigilant à partir de mi-janvier jusqu’en mars/avril. Dans tous les cas, la majeure partie de la hausse s’est très certainement produite à moyen terme. Ce qui augmente proportionnellement les risques afin d’entrer sur le marché.

Comme je le montre dans mon rapport prévisionnel d’octobre, il y a de fortes chances pour que la prochaine vague de stress financier mette un terme à cette phase désormais spéculative. Dit autrement, ce n’est plus le moment pour entrer massivement sur le marché. Les cryptos ont un fort potentiel de long terme. Et il est toujours bon d’en acheter un peu quand leur valeur fondamentale est décorrélée. Mais quand les cours excèdent leur potentiel fondamental du fait de la psychologie, il vaut mieux se mettre en recul du groupe qui s’est formé par simple effet de foule plus que par réel intérêt. 

Article par Thomas Andrieu (thomas.andrieu.contact@gmail.com).

Auteur de « 2021, Prémices de l’effondrement » – Rédacteur à Thecointribune, RocheGrup, Cafedelabourse, Boursikoter. 

 

Ne passez pas à coté de nos prochaines actualités économiques, inscrivez-vous à notre newsletter

Soyez le premier à commenter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *