Un prix peut-il être négatif?

Dans la théorie économique, les économistes ont placé une contrainte sur le modèle de formation des prix : aucun prix ne peut être négatif. Un agent économique ne peut être rétribué pour consommer un produit.

Mais la science économique n’est pas une science exacte!

La complexité du monde économique dans lequel nous vivons, la domination des marchés financiers, de plus en plus volatiles, a fait émerger le concept de prix négatifs, que nous venons de vivre pendant quelques heures, en ce mois d’avril 2020, avec le pétrole.

Le 20 avril 2020, le cours du baril de pétrole WTI est devenu, l’espace de quelques heures négatif!

On peut considérer que si vous ne voulez plus de votre canapé, par exemple, et que personne n’en veut, même gratuitement, eh bien si vous êtes prêt à payer pour vous en débarrasser, son prix est négatif! C’est ce qui s’est passé avec le cours du pétrole!

Le concept de prix négatif ne serait donc possible que pour ce qui est stockable et prend de l’espace. Ce dont on peut vouloir se débarrasser « à tout prix », quitte à payer pour cela!

Il n’est pas impossible que cela se produise aussi, occasionnellement sur le marché des matières premières.

Un prix négatif, c’est aussi un taux d’intérêt négatif. Le taux d’intérêt est le prix de l’argent. La présence d’un taux négatif est favorisée dans un monde de déflation où les agents économiques prévoient une baisse générale des prix.

Et cela fait plusieurs années que certains taux d’intérêt sont négatifs comme l’Euribor ou le taux lié aux obligations allemandes.

Jean-David Haddad

Auteur de « L’Economie? Rien de plus simple! »

Les Pros de l’Eco

Ne passez pas à coté de nos prochaines actualités économiques, inscrivez-vous à notre newsletter

Une réponse dans “Un prix peut-il être négatif?

  1. Pingback : Inflation et Hyperinflation - Les Pros de l'Éco

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *