Point sur les options en finance : interview exclusive de Paul Marcel, fondateur de Celtinvest.

Paul Marcel est le fondateur de Celtinvest. Il est également l’auteur du livre « Comprendre les options : stratégies de base ». Il nous accorde une interview sur le cas des options en cette période de crise :

Thomas.A : Avant de revenir sur la situation financière, pouvez-vous nous présenter rapidement votre parcours, votre activité et vos projets en cours ?

Paul.M : Je n’ai pas suivi un cursus scolaire dans la finance. Je suis autodidacte. J’ai commencé à m’intéresser aux marchés financiers vers 2007. En 2010, ayant vendu l’entreprise familiale, j’ai fait une année de formation avec d’anciens market makers américains du CBOE pour maitriser le trading sur options. Depuis cette date, je suis tous les jours sur les marchés pour investir ou spéculer sur les actions, les futures et les options.

Au fil des années, m’étant perfectionné, je suis devenu un expert des options et j’ai voulu faire découvrir les options au public français. J’ai donc créé un blog: celtinvest.com

Ayant découvert mon blog et appréciant ma pédagogie, le patron de ProRealTime m’a demandé de les aider à développer un pricer d’options en 2016.

J’ai ensuite écrit un livre sur les bases du trading d’options avec des illustrations provenant du pricer d’options de ProRealTime. « Comprendre les options – Stratégies de bases » disponible uniquement sur Amazon.

Je précise que depuis la sortie du livre, j’offre une heure de formation aux options par Skype à tous les acheteurs du livre neuf. Concernant mes projets, cette année avec mon associé informaticien, nous avons l’intention d’accélérer le processus de démocratisation de ces produits dérivés que sont les options. Aussi bien en termes de facilité d’utilisation, d’éducation mais aussi de coûts. Malheureusement, avec le Covid 19, notre projet a pris du retard.

Et pour 2021, peut-être un nouveau livre, le Tome 2 sur les options avec des stratégies plus complexes…

Thomas.A : Vous êtes spécialisé dans les produits dérivés, en particulier les options. Pouvez-vous nous expliquer rapidement en quoi consiste les options ?

Paul.M : Il faut bien l’avouer, les options sont des produits complexes et les expliquer en quelques lignes n’est pas chose aisée. Je fais toujours la comparaison avec les assurances. Une option c’est une assurance pour les marchés financiers. Au lieu d’assurer votre maison ou votre voiture, vous allez assurer vos positions sur des produits financiers (actions, indices, matières premières…).

Les options peuvent être utilisées comme couvertures (stop loss garanti) ou pour générer du rendement. Les options permettent également des stratégies bidirectionnelles, c’est-à-dire, être placé simultanément à l’achat ou à la vente sur une action ou un indice par exemple. Et enfin, les options peuvent vous permettre de vous assurer (acheteur d’options) contre les risques des marchés (flash crash, news, tweet de Trump…), mais vous pouvez aussi décider de vous transformer en assureur (vendeur d’options).

Combien de fois, avez-vous payer une prime d’assurance sans jamais en avoir eu besoin ? Et bien, avec les options, vous pouvez vendre des assurances et toucher des rentes régulières.

Thomas.A : Avec le regain des petits investisseurs ces derniers mois, quel conseil donnez-vous à ceux qui cherchent à passer sur des produits du type option ?

Paul.M : Prendre le temps de se former et commencer par des stratégies toutes simples. Les options sont les alliées idéales pour les investisseurs. La plupart des gens pensent que les options sont réservées aux professionnels. Mais il n’en est rien. Trop peu de personnes le savent, mais les options sont autorisées dans le « PEA » américain. En effet, les investisseurs particuliers américains ont le droit d’utiliser les options dans leur IRA (Individual Retirement Account). Les options sont accessibles à « Monsieur tout le monde ».

En France, nous n’en sommes malheureusement encore pas là. Il n’est possible d’utiliser les options que dans un compte de trading et peu de courtiers proposent ces produits. Mais je commence à voir de plus en plus de particuliers qui comprennent qu’utilisées correctement, les options offrent une aide précieuse dans la couverture et l’augmentation du rendement dans un portefeuille.

Thomas.A : Au vu du contexte actuel, la sécurité de certains produits financiers n’est-elle pas remise en question ?

Paul.M : Je pense que cela dépend du produit financier. 😉

On l’a bien vu avec les marchés du Forex, des CFD et des options binaires. Tous ces produits qui se traitent de gré à gré (OTC – Over The Counter) sont de plus en plus dans la ligne de mire des autorités compétentes. Et elles ont bien raison. Il n’y a aucun intérêt pour un particulier d’utiliser un produit OTC qui n’aura de contrepartie que le courtier qui le propose. Alors qu’il suffit d’aller sur des marchés centralisés et régulés pour avoir une cotation fiable et des transactions avec des intervenants du monde entier. Les marchés actions, futures et options existent depuis des décennies et ils seront encore là lorsque des produits comme les CFD ou les options binaires auront totalement disparu.

Thomas.A : Avez-vous constaté une modification du comportement des investisseurs ?

Paul.M : Oui, en deux temps.

La première modification s’est mise en place avec la loi ESMA sur la mise en garde des autorités compétentes sur les dangers des produits OTC comme le Forex, CFD ou options binaires et la réduction de l’effet de levier sur ces produits. Pour la première fois, les investisseurs prenaient conscience que ces produits étaient beaucoup plus dangereux qu’ils n’y paraissaient, voire même étaient une arnaque pour certains et qu’ils pouvaient finalement se tourner vers des produits régulés et centralisés avec un effet de levier tout aussi important comme les futures ou les options.

La deuxième modification est en train de s’opérer maintenant avec la réforme des retraites par points. Tout le monde se rend bien compte que la retraite, telle qu’on l’a connue, c’est terminé. Il va falloir épargner fortement pour s’assurer une retraite décente. Pour épargner, les investisseurs ont le choix entre l’immobilier ou la bourse. L’immobilier étant beaucoup trop cher et offrant un rendement assez faible, beaucoup se tournent vers les actions qui offrent de meilleurs rendements.

Thomas.A : Avez-vous une perspective particulière sur le marché action (court, moyen et/ou long terme) ?

Paul.M : Sur le très long terme, je suis haussier. Si vous regardez bien la courbe des indices sur une longue période, vous verrez qu’ils ne font « que » monter. C’est pourquoi, il faut toujours être investi en bourse sur les indices. Sur le long terme, il est difficile de se tromper.

Cependant à court et moyen terme, je suis plutôt pessimiste sur les indices car la crise financière et sociale qu’a provoqué le Covid ne fait que commencer. HTZ (Hertz Global Holdings) vient de faire faillite et ce n’est qu’un début. D’autres compagnies de location ou aériennes risquent la faillite également.

Mais il est important de comprendre que dans chaque crise, il y a des opportunités. Cette dernière en est un parfait exemple. Des sociétés de vidéos à la demande comme NFLX (Netflix), de visioconférences comme ZM (Zoom), ou de santé comme GILD (Gilead Sciences) ou GLD (l’or) avec toute la monnaie qu’ont injectés les banques centrales ont surperformé pendant la crise. Le plus difficile étant de faire les bons choix au bon moment.

Thomas.A : Un grand merci pour cette interview !

Interview de Paul Marcel réalisée par Thomas Andrieu.

Pour suivre Paul Marcel :

Twitter / Facebook / Celtinvest

Les Pros de l’Éco.

www.lesprosdeleco.com

Ne passez pas à coté de nos prochaines actualités économiques, inscrivez-vous à notre newsletter

2 réponses dans “Point sur les options en finance : interview exclusive de Paul Marcel, fondateur de Celtinvest.

  1. AvatarERIC

    Merci à Paul M
    un professionnel de grande qualité
    Impossible de montrer la valeur de sa formation en quelques lignes

  2. AvatarVandenborne Christian

    Merci à Paul.
    Un formateur sur options très dynamique. Il partage sans retenue aucune toute son expérience, ses grandes connaissances des options, son professionnalisme et il motive ses élèves par sa passion pour les options.
    Je le remercie pour sa contribution enrichissante dans le début de mon parcours de trader d’options.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *