Ne pas confiner serait-il la bonne solution ?

Ah ces villes désertes… Comme Turin en Italie sur la photo!

Il est clair que le confinement n’est pas économiquement justifié dans la plupart des pays d’Europe. D’où la réticence de certains pays à confiner. Très peu d’études économiques ont été menées à ce sujet. Et pourtant…

Admettons un confinement d’une durée de deux mois qui réduit l’activité de 75%. Cela revient à une contraction du PIB entre 5% et 6% (https://www.lesprosdeleco.com/lonu-preconiserait-elle-un-nouvel-impot-pour-10-du-pib-mondial/).

Admettons maintenant une pandémie qui n’est pas régulée et qui contamine 75% d’une population (proportion très élevée) avec 3% de létalité. Cela revient à une diminution moyenne des dépenses dans l’économie de 2,25%, soit une diminution du PIB d’environ 2,25%. Dans les mêmes conditions, un taux de létalité de 8% revient à une contraction de 6% du PIB.

Cela revient donc économiquement à dire que confiner pendant deux mois revient à laisser filer une pandémie avec un taux de 8% de létalité qui contaminerait 75% d’une population (proportion très élevée). Économiquement parlant, et dans ces conditions, il est donc plus avantageux de laisser filer une pandémie tant que le taux de létalité n’est pas AU MOINS supérieur à 8%, du fait de l’important taux de contaminés.

Évidemment ce seuil des « 8% » dépend du taux de létalité (mortalité), du taux de contaminés et du temps de confinement nécessaire en cas de confinement. Taux de létalité qui change assez fortement d’un pays à un autre.  Nous pouvons donc plus généralement mettre en avant une tranche entre 6% et 10% de létalité. Tranche qui permet de savoir s’il vaut mieux économiquement confiner ou laisser filer.

Mais l’opinion publique pèse parfois plus lourd que l’intérêt économique. Le confinement coutera beaucoup à l’économie, et on aura épargné des vies à court terme, mais combien à long terme avec les suicides et la montée de délinquance à prévoir consécutivement aux pertes d’emplois?

Par THOMAS ANDRIEU

Auteur de « 2021 prémices de l’effondrement »

https://jdheditions.fr/produit/2021-premices-de-leffondrement/

Ne passez pas à coté de nos prochaines actualités économiques, inscrivez-vous à notre newsletter

Soyez le premier à commenter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *