L’ONU préconiserait-elle un nouvel impôt pour 10% du PIB mondial?

 

Un document à l’origine d’une polémique…

C’est dans ce document (https://www.un.org/sites/un2.un.org/files/sg_report_socio-economic_impact_of_covid19.pdf)  de 26 pages que l’ONU propose une « réponse multilatérale à grande échelle, coordonnée, et globale d’au moins 10% du PIB ».

Qu’entendre par là?

Bien que plusieurs gouvernements, dont la France, aient assuré une absence de hausse des taxes et impôts durant la récession, la promesse risque d’être difficile à tenir à terme. Si les États ne font pas défaut, ils devront automatiquement répercuter cette hausse de l’endettement par une hausse importante de la taxation.

C’est pourquoi un certain nombre d’observateurs ont interprété ces propos de l’ONU comme la préconisation d’une nouvelle taxation supplémentaire, à terme. Qui n’est d’ailleurs pas impossible.

Encore une fois, d’un point de vue purement économique, il n’est pas du tout garanti que les conséquences du confinement sont meilleures que les conséquences du non-confinement, vu le taux le létalité du coronavirus, à savoir le nombre de morts divisé par le nombre de personnes atteintes.

Les gouvernements se sont pris au piège face à une pandémie qui risque de précipiter l’implosion des systèmes sociaux. Systèmes sociaux qui font manifestement face à un grave problème budgétaire qui s’accentue aujourd’hui, comme développé dans mon livre « 2021, Prémices de l’effondrement » .

Nous payons la sécurité sanitaire au prix de l’insécurité économique et financière (qui pourrait générer une insécurité sanitaire future).

 « Ceux qui abandonneraient une liberté essentielle pour obtenir un moment de sécurité ne méritent ni la sécurité, ni la liberté, et finissent par perdre les deux. »

Benjamin Franklin (1706-1790)

Par THOMAS ANDRIEU

https://jdheditions.fr/produit/2021-premices-de-leffondrement/

Ne passez pas à coté de nos prochaines actualités économiques, inscrivez-vous à notre newsletter

Soyez le premier à commenter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *