L’éternel indicateur des grandes crises : les taux du marché interbancaire !

   Les actions décrochent quelques mois après que les taux interbancaires se soient stabilisés : c’est un fait historique.

   Depuis la catastrophe interbancaire de septembre 2019, la FED a fait graduellement baisser les taux du marché. Cela ne pouvait que signifier une correction équivalente à celle de 2000 ou de 2008 dans les prochains mois. Le décrochage a été impressionnant : de plus de 40% sur le CAC et 35% sur le Dow en l’espace d’un mois a largement été traduit par cette baisse massive des taux interbancaires par la FED principalement. Mais n’oublions pas qu’un effondrement total comme entre 1929 et 1932, c’est près de 90% !

Avec le retournement des marchés, la FED a participé pour près de 5 000 milliards de dollars ses dernières semaines afin de pouvoir pousser les taux à 0%. Et dès que le FED a stabilisé à 0%, et a commencer à diminuer ses opérations, la bourse s’est retournée à la hausse.

Bref, cela nous confirme encore la parfaite corrélation entre taux interbancaires et crises d’ampleur historique. Si vous voulez éviter la prochaine grande crise, regardez simplement les taux interbancaires. De la même manière que si vous voulez vous positionner sur un point bas de long terme, regardez à la stabilisation de ces taux. C’est aussi pour cela que les investisseurs accordent une place toute particulière aux décisions des banques centrales.

Je vous redirige vers ce graphique des taux interbancaires que vous pouvez mettre en comparaison avec l’évolution des marchés actions : https://tradingeconomics.com/united-states/repo-rate

THOMAS ANDRIEU

Auteur de « 2021, Prémices de l’effondrement »

https://livre.fnac.com/a14209383/Thomas-Andrieu-2021-Premices-de-l-effondrement#omnsearchpos=1

Ne passez pas à coté de nos prochaines actualités économiques, inscrivez-vous à notre newsletter

Soyez le premier à commenter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *