Le pétrole a un prix négatif! Attention au contre coup !

Voilà que le WTI (pétrole américain) se retrouve à un cours négatif, alors que le Brent (pétrole des mers du Nord) est à 26$ le baril. Cet écart phénoménal s’explique tout simplement par le fait que les deux marchés ne sont plus en concurrence : les américains n’exportent plus le pétrole.

Expliquer la baisse du cours du pétrole?…

La première cause est inévitablement l’effondrement de la demande mondiale. Mais là n’est pas la seule raison pour expliquer une telle baisse. Dans le même temps, l’offre augmente. L’Arabie Saoudite et la Russie se mènent une guerre des prix.

Partout, les stocks arrivent à saturation et entrent en tension alors que de nombreux producteurs préfèrent mieux stocker que vendre à perte comme nous avons pu le constater avec un baril brut négatif.

Un choc pétrolier inévitable ?

Pétrole et gaz : les investissements en exploration-production en 2017

Entre guerre des prix et chute drastique de la demande, de tels prix ne soutiennent plus l’investissement suffisant. Comme nous pouvons le voir sur le graphique ci-dessus, l’investissement dans le Pétrole et le Gaz n’a généralement cessé de diminué depuis 2014. Mouvement par ailleurs accompagné par les volontés politiques de transition énergétique.

En 2019, la situation  était déjà préoccupante avec une hausse des faillites des compagnies pétrolières par exemple (+50% faillites d’après Haynes et Boone en 2019). Cette hausse n’a pas épargnée les États-Unis qui produisent autant que l’Arabie Saoudite et la Russie. D’après Benjamin Louvet, expert dans le pétrole, la pénurie de pipelines était déjà bien ancrée l’année passée. Par ailleurs, l’exploitation du pétrole de schiste, qui représente plus de la moitié de la production US, est très sensible aux variations des prix du baril. De nombreux producteurs se sont ainsi assuré contre une baisse des cours… Mais les faillites risquent de se multiplier.

Un prix de plus en plus bas et de plus en plus en longtemps, ne peut évidement pas soutenir un fort investissement pour assurer la production des années à venir.

La prochaine phase de croissance, au vu des investissements, risque de tourner au risque de choc pétrolier d’ici 3 à 5 ans. Le risque économique majeur est évidemment celui de la stagflation. Bref, une économie de coma qui connaît une inflation des matières premières.

Un article sera publié dans la rubrique « prévisions » les prochains jours pour saisir l’immense opportunité qui se présente sur le pétrole.

Par Thomas Andrieu.

Auteur de « 2021, Prémices de l’effondrement« 

Ne passez pas à coté de nos prochaines actualités économiques, inscrivez-vous à notre newsletter

Une réponse dans “Le pétrole a un prix négatif! Attention au contre coup !

  1. Pingback : Pétrole : opportunité d'investissement de moyen/ long terme à venir ? Par T.Andrieu. - Les Pros de l'Éco

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *