Le FMI prévoit un endettement public mondial à 96,4% du PIB ! Du jamais vu…

   Alors que le FMI prévoit une chute de 3% du PIB mondial en 2020, les projections faîtes sur la dette publique porteraient le taux d’endettement public mondial à 96,4% du PIB en 2020, contre 83,3% en 2019.

   En 2019, les dettes publiques représentaient environ 70 000 milliards de dollars. On peut donc s’attendre à un montant de dettes publiques autour des 79 000 milliards environ pour 2020. Soit une augmentation de plus de 13 points !

Un tel niveau de dettes publiques pose la question de l’austérité pour les années à venir, même pour des pays qui jusque là, avaient maintenu une présence de l’État dans l’économie assez faible. Cette hausse de l’endettement public n’est pas seulement une hausse de l’endettement public, c’est une refonte du modèle économique pour les années à venir. Il sera extrêmement difficile de réduire la présence de l’État dans l’économie après la crise. Et dans certains pays, cela pose une véritable question culturelle et idéologique.

Aux États-Unis par exemple, pour la première fois de l’Histoire du pays, la dette publique devrait dépasser le seuil symbolique des 100% du PIB en 2020, contre 80% en 2019 ! Le déficit public estimé pouvant atteindre près de 3700 milliards de dollars !

La question des dettes publiques devient de plus en plus sensible et l’émission de liquidités massives risque d’avoir des conséquences sur les taux, bien que les Banques centrales tentent de soutenir les marchés coûte que coûte. Au-delà de la question des taux, se pose la question d’un modèle économique encore plus étatique. Modèle qui semble se dessiner pour les prochaines années.

Comme j’en ai parlé dans mon livre « 2021, Prémices de l’effondrement« , 2021 sera sûrement la découverte pour de nombreux peuples, d’un nouveau type d’État.

Par Thomas Andrieu.

Auteur de « 2021, Prémices de l’effondrement »

Ne passez pas à coté de nos prochaines actualités économiques, inscrivez-vous à notre newsletter

Soyez le premier à commenter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *