La croissance de la France ralentit!

L’avènement du coronavirus amplifie le phénomène du ralentissement de la croissance de la France.

Mais les prévisions faites par les différents organismes officiels (Ministère de l’économie, Banque de France, OCDE, etc) tendent à confirmer le phénomène : la croissance ralentit, aussi bien en France qu’en zone Euro.

Sur notre tableau synoptique qui apparait en page d’accueil (www.lesprosdeleco.com), nous avons actualisé les données en fonction des dernières estimations en notre possession et annoncées officiellement.

Bien que non encore publié de la façon la plus officielle, le PIB 2019 de la France devrait se situer à 2380 milliards d’euros. En hausse de près de 1.3% par rapport à 2018. Ce qui constituera déjà un ralentissement vu qu’en 2018 il avait augmenté de 1.7% par rapport à 2017. Le PIB croit toujours, mais moins vite. Pas encore de récession, quoique le quatrième trimestre 2019, passé non sous silence mais absent des projecteurs, a montré une légère baisse de 0.1% du PIB, imputable aux effets de stocks.

Pour ce qui est de la dette de la France, à la fin du troisième trimestre 2019, elle dépassait déjà le montant total du PIB, avec 2415 milliards d’euros. La dette au 31 décembre n’est pas encore connue. Mais il est peu probable qu’elle ait diminué. Malgré la baisse des taux des obligations émises par la France. Taux qui sont pour la plupart négatifs.

Enfin, les dernières estimations de croissance pour 2020, qui ne prennent en compte l’impact du coronavirus que du bout des lèvres, font état de 1% de hausse du PIB français et de 0.8% de hausse du PIB européen. Concernant la France, le PIB serait donc en 2020 de 2400 milliards d’euros. Il est fort possible que cette estimation soit encore revue à la baisse.

Jean-David Haddad

Les Pros de l’Eco.

Lecture conseillée : « 2021 prémices de l’effondrement » de Thomas Andrieu. https://jdheditions.fr/produit/2021-premices-de-leffondrement/

Ne passez pas à coté de nos prochaines actualités économiques, inscrivez-vous à notre newsletter

Soyez le premier à commenter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *