Courbe de Laffer

La France, et d’autres pays, sont en déficit depuis de nombreuses années car il rentre moins d’argent dans les caisses de l’Etat qu’il n’en sort. Basiquement. C’est le budget de l’État.

Un raisonnement simpliste consisterait à prétendre qu’il faille augmenter les impôts pour arriver à combler le déficit en augmentant les recettes.

Le souci, c’est que la France est déjà un des pays les plus fiscalisés au monde et qu’en vertu de la célèbre courbe de Laffer, « trop d’impôt tue l’impôt ». Autrement dit, si l’État augmente la pression fiscale, un certain nombre de gens iront s’exiler ailleurs, dans des paradis fiscaux par exemple, ou tout simplement dans des pays où les impôts sont moindres… Tandis que d’autres essayeront de tricher et de dissimuler leurs re­venus… Et d’autres encore basculeront carrément dans l’économie souterraine. Ce qui entraînerait des dépenses supplémen­taires (agents du fisc, etc) afin de contrôler ces gens. pour une efficacité jamais garantie à 100%.

Donc selon cette célèbre courbe, il y a un taux d’imposition maximal à ne pas dépasser, au-delà duquel la pression fiscale finit par faire baisser les recettes fiscales plutôt que de les faire croître. Ceux qui prétendent le contraire ne font que te­nir des discours populistes et les politiques le savent bien.

On a tendance en général à situer ce taux d’imposition maximal autour de 50% mais cela n’est qu’empirique… Au niveau macro-économique, c’est la pression fiscale qui compte. En France elle est de 46% à fin 2019… Autrement dit, la marge de manoeuvre est faible!

Jean-David Haddad

Auteur de « l’économie? Rien de plus simple!« 

Ne passez pas à coté de nos prochaines actualités économiques, inscrivez-vous à notre newsletter

Soyez le premier à commenter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *