Coronavirus : les inquiétudes face au poids de $1,2 Quadrillion de produits dérivés.

    Comme en 2008, les dérivés (swaps, futures, options…), sont au cœur des inquiétudes face à la stabilité du système financier. La notation de nombreuses banques ont été revues à la baisse. En effet, la crise actuelle oblige de nombreux produits dérivés dans une volatilité qui pourrait mettre en péril le système financier. Aggravant potentiellement la crise actuelle. L’AMF a par exemple décidé au cœur du décrochage des marchés boursiers, de suspendre temporairement les ventes à découvert.

   Pourtant, de nombreuses banques d’investissement ressortent largement gagnantes de cette tempête sur les marchés. JP Morgan a ajouté 300$ millions à ses revenus de dérivés sur actions contre 150$ à 200$ millions pour Citigroup.  

   Mais il faut retenir que les dérivés sont la plus grosse valorisation au niveau mondial et pèsent près de 1,2 quadrillion (US) de dollars d’après certaines estimations. L’équivalent de 1,2 million de milliards de dollars.

Par THOMAS ANDRIEU

Auteur de « 2021, Prémices de l’effondrement« 

Ne passez pas à coté de nos prochaines actualités économiques, inscrivez-vous à notre newsletter

Soyez le premier à commenter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *