Coronavirus : du mythe à la réalité

  Les marchés ont été littéralement infectés par le Corona… Les indices ont perdu plusieurs pourcents dans leur rallye haussier mi-janvier. L’économie mondiale est temporairement paralysée ou presque. Il ne faut également oublier le fait que le taux de mortalité n’est « que » de 3%.

   En 1918/1919, le monde a également connu ce que nous appelons « la grippe espagnole », et elle aussi, avait un taux de mortalité autour de 3% (allant de 2% à 5% selon la localisation). On notera la parfaite corrélation entre le cycle humain et l’apparition des épidémies/pandémies. Le « virus père » violent serait apparu en 1918 : en Chine ! Cette épidémie a ensuite muté et a décimé plusieurs millions de personnes (50 millions pour l’institut Pasteur). Soit -0.8% à -2% sur la population mondiale. Mais que s’est-il passé sur les marchés au même moment ?… Étonnement, pas grand-chose si ce n’est qu’une petite correction.

   Le Marché a juste encaissé une petite correction en 1918 (-9% entre octobre 1918 et janvier 1919). Malgré cette correction, cela n’a pas empêché au marché de progresser jusqu’à l’automne 1919 (+34.5%) et toucher de nouveaux sommets. L’année 2020 ressemble étrangement à l’année 1919… Enfin, on notera qu’entre le pic de l’épidémie (novembre 1918) et le décrochage des cours en octobre 1919, se sont écoulé 10 mois. Pendant 14 mois, les cours ont ainsi chuté de 44% jusqu’en décembre 1920.

Thomas Andrieu

Auteur de « 2021, Prémices de l’effondrement »

https://jdheditions.fr/produit/2021-premices-de-leffondrement/

Ne passez pas à coté de nos prochaines actualités économiques, inscrivez-vous à notre newsletter

Soyez le premier à commenter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *