Baisse des taux : une réanimation perpétuelle ?…

Cette semaine, la FED a annoncé la baisse des taux de 0.5 points de base. Et il ne fait trop de doute quant aux différentes politiques qui vont être menées avec le ralentissement qui menace tant en Europe qu’aux États-Unis sur une grande partie de l’année 2020.

Là aussi, depuis la crise de 2008, les Banques Centrales sont devenues des acteurs majeurs des marchés. La baisse des taux, encore et toujours. Sans la baisse des taux, sans les banques centrales, l’économie s’effondrerait probablement.

Les Banques Centrales se sont positionnées de manière trop longue et importante sur les marchés financiers : à coups de milliers de milliards.

Plus le temps passe, plus les banques centrales voient leurs marges de manœuvre diminuer. Par ailleurs, la baisse des taux favorise par exemple ces entreprises « zombies » qui se maintiennent grâce au crédit. Cela mène à un important niveau de concurrence qui participe à diminuer les rendements en plus de la baisse des taux. Cela impacte directement l’attractivité des économies où les banques centrales baissent les taux, et cela se répercute sur les taux de change. L’euro a baissé de près de 1/3 par rapport au dollar entre 2008 et 2019 !

Plus les taux baissent, plus les rendements chutent, plus la monnaie s’affaiblit. Et quand une monnaie s’affaiblit, l’économie est soumise à une pression de ralentissement. Il suffit de regarder l’évolution du dollar par rapport à la croissance économique américaine. L’impact est pourtant bien plus global et participe à l’endettement des États mais aussi des ménages. Cette situation joue directement sur le prix de l’immobilier :

https://www.lesprosdeleco.com/immobilier-paris-largement-au-dessus-des-10-000-euros-du-metre/

THOMAS ANDRIEU auteur de « 2021 prémices de l’effondrement »

https://jdheditions.fr/produit/2021-premices-de-leffondrement/

Ne passez pas à coté de nos prochaines actualités économiques, inscrivez-vous à notre newsletter

Soyez le premier à commenter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *